Des élèves "verts" et "jaunes" du Collège Mont-Saint-Louis entendus par le gouvernement


Engagement

L’aventure commence un dimanche soir, devant un documentaire sur l’environnement qui interpelle fortement l’une de nos élèves, Ariane. 

Le lendemain matin, elle marche vers le Collège, toujours aussi indignée par ce qu’elle a vu la veille, se disant qu’elle ne peut pas faire grand-chose, n’étant ni électrice, ni adulte et ne faisant pas partie du gouvernement.

Est-ce la vue de l’école, une affiche d’abribus ou simplement la fraîcheur du vent ce matin-là qui lui rappelle alors qu’elle est aussi citoyenne. 

C’est là qu’avec le printemps naît le projet 500 lettres pour l’environnement, à adresser au gouvernement. Elle partage son idée avec des amis, Jules, Jeanne et Jules, eux-mêmes présidents de leur classe. Et d’une idée, émerge un plan d’actions. 

« C’était juste une idée que j’avais eue et sans Jeanne, cela n’aurait pas été un projet » reconnaît Ariane en regardant son amie avec un sourire.

« C’était juste une idée que j’avais eue et sans Jeanne, cela n’aurait pas été un projet »

— Ariane

C’est ainsi que quatre élèves de 4e secondaire ont soumis un important projet d’engagement à M. Marc Lemire, animateur de vie spirituelle et d'engagement communautaire, et à l’équipe-école du Collège Mont-Saint-Louis, soit celui de recueillir plusieurs centaines de lettres à envoyer au premier ministre et aux représentants du gouvernement du Canada pour dénoncer leur inaction dans la lutte aux changements climatiques. Ils l’ont mené à terme sous le Parti jaune, formé pour représenter les élèves de tous les niveaux, pour être leur voix et porter leurs idées.

« 2020-2021, on est en pleine pandémie. Le monde autour de nous s’écroulait, on était toujours seuls et enfermés. Ce projet d’une manière ou d’une autre réunissait les gens. Les élèves ont été pris dans ce mouvement de masse, collectif mais individuel, qui touchait aussi le dépassement de soi. J’avais l’impression que de s’élever en communauté, avoir toute une école derrière nous, c’est ça qui allait toucher le gouvernement » confie Jeanne.

« J’avais l’impression que de s’élever en communauté, avoir toute une école derrière nous, c’est ça qui allait toucher le gouvernement »

— Jeanne

C’est ainsi que lundi dernier, la ministre fédérale Mélanie Joly est passée au Collège pour rencontrer le comité et souligner son imposant travail. Les élèves ont été heureux de voir Mme Joly avec l’enveloppe contenant les centaines de lettres écrites par nos élèves de divers niveaux. Ils ont pu échanger avec elle sur l’environnement, sur leurs craintes et sur leurs inquiétudes mais aussi sur leurs attentes vis-à-vis du gouvernement.

L’équipe-école présente a été ravie d’assister à cette rencontre et de voir des jeunes engagés, porteurs d’initiatives d’envergure, avec un discours articulé. C’est avec fierté et espoir que les membres du personnel ont regardé demain en se disant : Quelle belle jeunesse!

Félicitations et merci à Ariane, Jules, Jeanne et Jules pour votre implication sans faille.